Loader

La Récupération de Données :


Logiciel de récupération de données gratuit ou payant ?
Quand faire appel à un spécialiste de la récupération de données ?


Si votre disque dur fonctionne mais avec un dérèglement de sa structure logique, nous allons ici vous montrer toutes les astuces pour récupérer vos données par vous-même gratuitement : le logiciel de récupération de données du domaine public est souvent assez efficace pour les petites pannes dites logiques ou logicielles (non physiques).


Toujours pour les pannes logiques, les plus complexes cette fois, il faudra recourir au logiciel de récupération de données payant (entre 20 et 250 euros) qui vous donnera un résultat plus propre et plus poussé. Attention toutefois à bien paramétrer les réglages, une négligence peut s'avérer fatale pour vos données ! !


Pour les pannes physiques (mécaniques ou électroniques), pas question de le confier à un informaticien bricoleur, il faut faire appel à l'artillerie lourde avec une entreprise spécialisée dans la récupération de données sur disque dur. Les opérations se déroulent en salle blanche, elles peuvent coûter plus de 1.000 euros et réclamer plusieurs semaines de travail acharné.

Evitez le piège des boutiques informatiques

Visitez quelques sites en anglais (data recovery)

Besoin d'un logiciel de récupération de données ?

Auto-diagnostic de votre panne avec l'outil en ligne de Chronodisk

Afficher les données/fichiers cachés par Windows

Linux peut résoudre certains problèmes de disque dur

Quand faire appel à un spécialiste de la récupération de données ?

Pourquoi sauvegarder ses données ?

devis récupération de données

EN QUELQUES CLICS JE SAIS...

L'OUTIL D'AUTO-DIAGNOSTIC INDISPENSABLE POUR DÉFINIR LA GRAVITÉ DE LA PANNE DE MON DISQUE

En moins de 30 secondes je sais si mon disque dur souffre d'une panne logicielle simple (un simple logiciel de récupération de données suffit alors) ou s'il s'agit d'une panne électronique ou mécanique alors je dois confier mon disque dur à un labo spécialisé. Dans ce cas, combien ça va me coûter ? Quel délai de traitement je dois prévoir ? Et mes données sont-elles toujours récupérables ? Cet outil d'auto-diagnostic est proposé gratuitement par notre partenaire technique Chronodisk (créé en 2005 par d'anciens journalistes de l'informatique). Particuliers on vous prévient quand même qu'il faudra compter entre 150 et 350 euros pour les pannes logicielles (formatages, disques RAW, erreurs de redondance cyclique, No boot device, problème de DLL...) et entre 450 et 900€ pour les pannes électromécaniques les plus graves comme la chute d'un disque dur par terre sur surface dure.

Reportage Télé au journal de 20H de TF1

LA RÉCUPÉRATION DE DONNÉES EN LABORATOIRE : COMMENT CA MARCHE ?

Étapes d'un récupération de données

Un moyen simple et efficace pour récupérer vos données

1Bien se renseigner

Le but étant de ne pas aggraver la situation ! Un disque dur est fragile, surtout si un de ses composants n'est plus en parfait état.

2Les types de pannes

Il y a deux types de pannes principales pouvant mener à une perte de données informatiques : les pannes logiques (ou logicielles)...

3Identifier son problème

Il est important que vous soyez en mesure de savoir à quel type de problème vous avez affaire, mécanique ou logique, pour...

4Perte d'ordre logiciel

Si vous avez déterminé que vous avez affaire à une perte d'ordre logiciel, quelles sont les prochaines étapes à suivre ?

5Panne mécanique

Une panne mécanique est beaucoup plus difficile, pour ne pas dire impossible, à régler par soi-même. À moins d'être exceptionnellement bien...

6La prévention de données

Dans le cas de la récupération de données, le dicton comme quoi le meilleur remède demeure la prévention prend vraiment tout son sens !

7Protéger son ordinateur

L'installation d'un antivirus est, sans grande surprise, un moyen efficace de vous protéger contre d'éventuels virus qui pourraient attaquer vos données.

8Logiciel récupération de données

Une bonne habitude est d'installer un logiciel de récupération de données avant qu'un problème se manifeste !

1 – Première étape : bien se renseigner

Le but étant de ne pas aggraver la situation ! Un disque dur est fragile, surtout si un de ses composants n’est plus en parfait état. Un mouvement brusque ou inadéquat pourrait compliquer le travail de récupération de données. L’ouverture et la fermeture de l’ordinateur ou l’installation d’un nouveau logiciel peut également avoir un effet inverse à celui recherché et venir réduire les chances de récupérer ses données intactes. Conseil ultime, et pas des moindres, et vous nous en remercierez longtemps de vous l’avoir donné : ne jamais ouvrir un disque dur à l’air libre.

Evitez le piège des boutiques informatiques

 

Si vous déposez votre disque dur en panne à la boutique où vous l’avez acheté, en espérant qu’il vous reviendra réparé avec toutes vos données intactes, vous risquez une sévère déception. Car, en effet, un disque défectueux n’est jamais réparé par le constructeur, il est toujours remplacé par un neuf. Si vous tenez à revoir vos données ne confiez votre disque dur qu’à un spécialiste qui ne fait que de la récupération de données.Le devis est souvent payant ou lorsqu’il est gratuit vous devez payer en cours de processus le prix des pièces détachées à remplacer à l’intérieur du disque (entre 150 et 400 euros). Mais saluons la société parisienne Chronodisk avec qui nous avons eu à faire par deux fois en cordonniers mal chaussés : vous n’avez chez eux rien à payer tant que vous ne récupérez pas vos données ! C’est suffisamment rare pour ne pas être souligné (lire notre expérience chez Chronodisk).

1.1 – Faire le tour des ressources disponibles

Dans un premier temps, il est important de ne pas tomber dans la panique, de s’asseoir et de consulter le plus de sources d’information possible. Ce guide vous exposera ce qu’il faut savoir et vous suggérera quelques liens pertinents pour que votre compréhension du problème et des diverses solutions possibles soit complète.

Astuce: Visitez quelques sites en anglais

 

Une grande partie de l’information concernant la récupération de données (aussi appelée restauration de données) est en anglais sur Internet. Si vous vous débrouillez un peu en anglais, il est fortement recommandé de visiter nos sites suggérés dans la mini section anglaise data recovery du Guide. Sur YouTube également, des vidéos vous présentent quelques astuces, à ne pas toujours prendre au pied de la lettre, mais bon ça a le mérite d’exister et de se familiariser avec toutes les contraintes technique du sujet.

Une règle d’or: si votre disque dur souffre d’une réelle panne physique, ou si ce que vous avez perdu est inestimable, et que vous devez récupérer ces données peu importe le prix, il est recommandé de faire appel à un spécialiste le plus tôt possible (Le Guide vous propose des liens vers toutes les entreprises spécialisées dans la récupération de données). Par contre, s’il s’agit de données importantes mais que vous acceptez les risques inhérents à la récupération de données effectuée en bricoleur du dimanche, ou si vous n’avez pas un gros budget à accorder à cette récupération, vous pouvez tenter le coup par vous-mêmes. Par contre, avant de tenter une récupération par vous-même, à l’aide de logiciels de récupération de données, soyez certain de savoir à quel type de panne vous avez à faire.

1.2 – Le glossaire

Voici quelques termes que vous croiserez lors de vos lectures sur la récupération de fichiers perdus. Assurez-vous d’être familiarisé avec eux.

Glossaire relatif à la récupération de données

Choisissez un terme pour obtenir une description :

2 – Les divers types de pannes

Il y a deux types de pannes principales pouvant mener à une perte de données informatiques : les pannes logiques (ou logicielles) et les pannes physiques (mécaniques, électroniques ou électromécaniques). Jetons donc un œil sur ces deux types de pannes.

2.1 – Les pannes mécaniques (ou électromécaniques)

Une panne mécanique, aussi appelée « panne électromécanique » ou « panne physique », survient lorsqu’un disque disque dur cesse de fonctionner correctement en raison d’un choc ou d’une défaillance matérielle. Il se peut qu’une des composantes du disque rende l’âme au bout de quelque temps. On dit qu’un disque dur a une durée de vie approximative de quelques années, mais parfois une mauvaise construction fera en sorte que la vie du disque dur se verra réduite et qu’il décidera de rendre l’âme après quelques mois seulement. Plusieurs composantes du disque dur peuvent être fautives : la tête de lecture, les plateaux magnétiques et le moteur en sont les principales.

L’autre cas commun où une panne mécanique se manifeste est lorsque le disque dur subit un choc violent. Un ordinateur portable est particulièrement susceptible de subir une chute. Ceci est aussi fréquent avec un disque dur externe, dont le fil le reliant à l’ordinateur risque facilement d’être accroché, ce qui peut ici encore provoquer la chute, un choc et une perte de données!

Une panne mécanique peut finalement survenir à cause d’une catastrophe telle qu’un feu ou une inondation. Le disque dur est sensible à plusieurs facteurs et une chaleur intense ou une exposition à une humidité excessive peut causer sa défaillance. Il arrive régulièrement que les entreprises spécialisées dans la récupération de données doivent composer avec des disques durs à moitié brûlés !

De gauche à droite : une panne mécanique provoquée par le disfonctionnement d’une tête de lecture et une panne logique avec comme résultat le fameux écran bleu de Windows

2.2 – Les pannes logiques

Les pannes logiques sont plus fréquentes que les pannes matérielles. Elles ne sont pas dues à une défaillance physique du disque dur ou de l’unité de stockage utilisée, mais d’un trouble d’ordre logiciel. L’exemple classique d’une perte de données est le formatage d’une partition ou l’effacement involontaire d’un fichier. Ce cas peut se produire, par exemple, lorsqu’on confond deux fichiers et que l’on efface le mauvais.

Besoin pressant d’un logiciel de récupération de données ?

Si ce dont vous avez besoin avant toute chose c’est d’un logiciel de récupération de données gratuit parce que vous avez simplement supprimé des fichiers ou qu’ils ont subitement disparu, le guide de la récupération de données suggère Recuva. Attention, au risque d’écraser vos fichiers perdus, vous devez installer Recuva sur une autre partition que celle où se trouvent vos fichiers à récupérer.

Un autre cas classique de perte logique de données est lors de l’attaque de certains virus qui détruisent les données contenues sur le disque dur. Ce cas peut être très problématique si le virus a comme but d’éviter la récupération des données qu’il a effacées. Les pires de ces virus sont ceux qui encryptent les données d’une personne pour ensuite lui demander une rançon si elle veut récupérer ses données (exemple).

Un autre cas de panne logique est lorsque le système de fichiers de l’ordinateur devient incohérent. Le système d’exploitation n’est alors plus en mesure de retrouver les données sur le disque dur. Il faut comprendre qu’un système d’exploitation (le programme principal de votre ordinateur) indexe tous les fichiers du disque dur à un endroit centralisé à partir duquel il peut rapidement retrouver un fichier recherché sans devoir traverser le disque dur au complet, ce qui serait beaucoup trop long. Si cette « table des matières » est corrompue, le système d’exploitation n’a plus de moyen de retrouver le fichier. Un peu comme si vous désiriez rapidement trouver un chapitre précis dans un livre: vous consulteriez la table des matières du livre pour savoir à quelle page se trouve ce chapitre. Sans cette table des matières, vous devriez parcourir le livre en entier pour trouver le chapitre recherché.

Deux cas de pannes logiques couramment rencontrées sur Windows :
l’écran bleu BSOD (le Fameux Blue Screen of Death) et l’erreur de redondance cyclique

3 – Identifier son problème

Il est important que vous soyez en mesure de savoir à quel type de problème vous avez affaire, mécanique ou logique, pour pouvoir prendre la bonne décision quant à la marche à suivre pour la récupération de vos données. Si vous savez déjà quel est votre problème, par exemple si vous avez effacé un fichier par vous-même, vous pouvez passer à la prochaine section.

Si vous remarquez que votre disque dur émet des bruits étranges, un cliquetis inhabituel, ou bien qu’il devient de plus en plus lent en émettant de petits bruits de rongeur inhabituels, vous avez probablement affaire à une panne matérielle. Un disque dur en bon état de marche ne devrait pas émettre de son, ou tout du moins pas de son étrange ou irrégulier. Si vous diagnostiquez une panne mécanique, votre disque dur émettant des bruits étranges, il est impératif de ne plus y toucher! Ne tentez pas de redémarrez votre ordinateur plusieurs fois dans l’espoir que le problème disparaisse, cela pourrait

empirer le problème. Si votre disque dur contient des données que vous désirez conserver à tout prix et que vous êtes en présence d’une panne mécanique, le mieux à faire est de tout débrancher et de consulter un spécialiste certifié de la récupération de données

Un autre symptôme pouvant indiquer une panne mécanique est si le BIOS de votre ordinateur n’arrive pas à voir le disque dur. Par contre, cela peut également être dû à un problème de configuration mais c’est assez rare. L’option de transférer le disque dur illisible dans un autre ordinateur et d’essayer de le lire à partir de ce dernier demeure alors une possibilité, mais nous ne recommandons pas cette approche si vous suspectez un problème mécanique.

Si votre problème ne semble pas être dû à un mauvais fonctionnement physique du disque dur, si vous êtes capable de démarrer l’ordinateur et de faire rouler vos programmes habituels, votre perte de données est d’ordre logique.

4 – S’attaquer à une perte logicielle

Si vous avez déterminé que vous avez affaire à une perte d’ordre logiciel, quelles sont les prochaines étapes à suivre?

4.1 – Effectuer une recherche manuelle

Premièrement, le cas simple: vous venez tout juste d’effacer un fichier ou un dossier et vous désirez le récupérer. Avez-vous regardé dans la corbeille pour voir si le fichier s’y trouvait? Sur Windows, il s’agit de double-cliquer sur l’icône représentant une corbeille sur son bureau de travail. Si vous n’avez fait que supprimer le fichier d’une manière habituelle, il devrait s’y trouver.

Avez-vous regardé s’il n’existerait pas une version « cache » du fichier à récupérer, quelque part sur votre ordinateur? Des logiciels comme Word ou Open Office créent automatiquement une version « cache » des fichiers en travail et, advenant un problème comme une panne de courant, sont capables de retrouver les fichiers. Il s’agit habituellement de relancer l’application utilisée pour que la version cache du dernier fichier utilisé soit ouverte.

Vous pouvez aussi parcourir manuellement certains répertoires pour voir si vous n’y trouveriez pas une version cachée du fichier recherché. Pour y arriver, il est recommandé, avant toute chose, de configurer son système pour qu’il affiche tous les fichiers, même ceux qui sont dissimulés par défaut.

Astuce: afficher les fichier dissimulés (Windows)

– Sur votre bureau de travail, double-cliquez sur mon ordinateur
– Allez dans le menu Outils/Options des dossiers
– Choisissez l’onglet Affichage
– Recherchez la section Fichiers et dossiers cachés et sélectionnez Afficher les fichiers et dossiers cachés
– Cliquez sur Ok

Allez faire un tour dans le répertoire où se trouvait le fichier à récupérer. Vérifiez qu’il ne s’y trouve pas un fichier dissimulé par défaut (un fichier dissimulé va apparaitre plus pâle qu’un fichier habituel). Si c’est le cas, essayez d’ouvrir le fichier en utilisant l’application ayant servi à créer le fichier original que vous avez perdu. Avec un peu de chance, il s’agira d’une version du fichier perdu!

Voici quelques autres répertoires que vous pourrez parcourir et peut-être y trouver une version cache du fichier perdu:
–  C:\WINDOWS\Temp
– C:\Documents and Settings\NOM_UTILISATEUR\Mes documents (remplacez « NOM_UTILISATEUR » par votre nom d’utilisateur.

Après avoir activé dans Windows l’affichage des fichiers (et répertoires) cachés,
ces derniers apparaissent dorénavant en gris clair dans vos listes de dossiers.

4.2 – Utiliser un logiciel spécialisé

Plusieurs logiciels ont été créés dans le but de retrouver des données effacées ou perdues. Ces logiciels peuvent être extrêmement utiles lorsque le problème est d’ordre logiciel et qu’il a été impossible de retrouver le fichier perdu par une investigation manuelle.

Dans la section consacrée à cet effet, logiciels de récupération de données, nous présentons certains de ces logiciels et en faisons une description. Il est utile de savoir comment fonctionnent ces logiciels et dans quelle mesure ils peuvent aider.

Pour résumer le processus utilisé par la grande majorité de ces logiciels, il s’agit de passer outre l’index créé par le système d’exploitation et d’aller explorer le disque dur directement. Ces logiciels sont en mesure de détecter la présence d’un fichier sans passer par l’index. Cela signifie que même si le fichier a été supprimé de l’index (par accident ou volontairement), les données du fichier sont encore présentes sur le disque dur et ces logiciels sont

Retrouvez une mine d’informationsde bidouilles, de conseils, d’entre-aides et de pièges à éviter avec le forum de la récupération de données

Vous pouvez maintenant comprendre en quoi il est nécessaire de bien faire attention aux manipulations effectuées dès qu’une perte de donnée est détectée. En effet, puisque le système d’exploitation n’est plus au courant de l’existence du fichier, il peut à tout moment décider d’écrire de nouvelles données sur le disque dur à l’endroit où se trouvait le fichier perdu. Une fois de nouvelles données inscrites par dessus les données originales du fichier perdu, il sera impossible de retrouver ce fichier, du moins pas entièrement.

C’est pour cette raison que lorsque vous vous apercevez que vous avez perdu un document important, il est essentiel de faire en sorte que le moins de données possible ne soient écrites ou déplacées sur le disque dur. Il est donc déconseillé, par exemple, d’installer de nouveaux logiciels, de créer ou de télécharger de nouveaux fichiers ainsi que de défragmenter le disque dur. La défragmentation du disque dur est une des pires choses à faire lorsqu’on est aux prises avec une perte de données.

Un disque dur brulé, un plateau de disque dur rayé ou une tête de lecture HS autant d’éléments caractéristiques d’une panne mécanique aggravée

Astuce: Linux à la rescousse

Si vous vous débrouillez le moindrement avec Linux, un bon moyen d’attaquer un perte logicielle est d’utiliser une distribution Linux qui peut démarrer directement d’un CD ou d’un DVD, sans installation sur le disque dur. Knoppix est particulièrement indiqué.

Puisqu’il n’est pas recommandé d’installer un nouveau logiciel sur le disque dur contenant les données perdues, une telle distribution Linux peut s’avérer très précieuse. Il s’agit de s’assurer que la distribution contient un logiciel de récupération de données ou d’installer un tel logiciel au moment de l’utilisation.

Si Linux n’est pas une option pour vous, Ultimate Boot CD et UBCD4Win sont des versions DOS et Windows pouvant être démarrées directement d’un CD.

Une autre option est un logiciel comme Data Advisor de Ontrack, qui démarre aussi directement d’un CD et qui permet d’analyser l’état de son disque dur.

5 – S’attaquer à une panne mécanique

Une panne mécanique est beaucoup plus difficile, pour ne pas dire impossible, à régler par soi-même. À moins d’être exceptionnellement bien équipé pour cette tâche, il est mieux de recourir au service d’un spécialiste. Nous vous présentons une liste de spécialistes dans la section entreprises spécialisées dans la récupération de données

Que peuvent faire les entreprises spécialisées dans la récupération de données ? Elles disposent de technologies leur permettant d’aller extraire les données sur le disque dur endommagé. Elles sont, entre autres, en mesure d’ouvrir le disque dur en salle blanche. On nomme chambre blanche une pièce où nulle poussière ne peut entrer. Il faut savoir qu’un disque dur est fragile et que la moindre poussière peut venir endommager son système interne. Bref, ne tentez surtout pas d’ouvrir votre disque dur chez vous, cela pourrait l’endommager encore plus et compliquer la tâche des spécialistes par la suite.

Les services de ces spécialistes de la récupération peuvent être assez onéreux, selon l’état du disque dur. Certaines de ces entreprises spécialisées offrent un devis gratuit et aussi parfois une garantie de résultat: pas de données retrouvées, pas de frais à payer. Au besoin, vous n’aurez payé que le coût des pièces détachées utilisées pour la tentative de greffe d’organe mécanique ou électromécanique (à ce sujet le reportage vidéo de TF1 en haut à gauche de cette page nous renseigne parfaitement sur les opérations effectuées en salle blanche sur les disques durs, greffes d’organes mécaniques qui s’apparentent à ce qui se fait dans le corps humain en milieu hospitalier).

Astuce: Lorsque seul le résultat compte, peu importe le prix, faire appel à un spécialiste

Les spécialistes de la récupération de donnée sont également en mesure de retrouver des données perdues suite à une panne logicielle. Cela peut donc être une bonne idée que de faire appel à leurs services en cas de doute quant au type de panne auquel on fait face.

Si vous n’êtes pas très à l’aise avec un ordinateur, ou si vous devez retrouver ces données perdues peu importe le prix, l’idéal demeure de tout fermer, de ne plus toucher à rien et de faire appel à un spécialiste de la récupération de données. Évidemment cette solution a un prix, mais c’est la solution présentant le plus de chances de succès.

Finalement, nous vous mettons en garde contre la tentation de faire appel à une connaissance qui connaît supposément très bien les ordinateurs et qui dit pouvoir régler votre problème. Une seule manœuvreinadéquate et le fichier effacé peut être perdu à tout jamais! À vous de juger de l’importance des documents que vous désirez retrouver!

Nous vous déconseillons aussi les supposés remèdes miracles comme les petites tapes sur le disque dur ou encore l’insertion de ce dernier dans un congélateur. Encore une fois, un disque dur est un appareil sophistiqué et très fragile. Le moindre coup, le moindre excès d’humidité ou d’écart de température peut l’endommager.

HD Sentinel est un shareware lancé à chaque démarrage de votre PC.
Il vous prévient des erreurs SMART, de la température trop élevée et vous
donne une estimation à la volée de la durée de vie de votre disque dur.

6 – La prévention

Dans le cas de la récupération de données, le dicton comme quoi le meilleur remède demeure la prévention prend vraiment tout son sens !

6.1 – la sauvegarde régulière des données

Durant un cours d’informatique, alors que les élèves sont devant un ordinateur en train de travailler sur un exercice pratique, il est classique que le professeur coupe l’électricité à un moment où personne ne s’y attend. Une grande quantité d’étudiants sont fous de rage et se demandent pourquoi le professeur a agi ainsi.En fait, le courageux professeur (risquant courageusement un lynchage !) a tout bonnement voulu faire comprendre à ses étudiants l’importance de la sauvegarde régulière des données. Les étudiants qui n’avaient pas sauvegardé leur travail régulièrement le voyaient perdu, alors que les étudiants prévoyants, qui avaient sauvegardé régulièrement leur copie, pouvaient reprendre là où ils s’étaient arrêtés avant la coupure de courant.

La sauvegarde régulière des données est LA chose la plus importante que tout propriétaire d’un ordinateur devrait effectuer régulièrement. On ne sait jamais quand un problème logiciel ou mécanique va se produire et, lorsqu’il se produit, on remercie le ciel d’avoir un copie de sauvegarde!

Plusieurs moyens sont disponibles pour effectuer une sauvegarde régulière de ses données importantes. Il est possible de faire une copie sur CD/DVD ou d’utiliser un espace sur Internet prévu à cet effet (un service spécialisé ou simplement un hébergeur web sur lequel on dépose les fichiers à sauvegarder par FTP). Il existe aussi des logiciels comme Super Flexible File synchroniser qui permettent d’automatiser la sauvegarde.

Il existe aussi les solutions RAID qui permettent une redondance des données et donc présentent un moyen efficace de retrouver ses données en cas de panne.

Si vous n’avez pas assez de données importantes pour justifier la mise en place d’un système solide de sauvegarde, vous pouvez toujours sauvegarder vos occasionnelles données plus importantes sur une clé USB ou tout simplement vous les envoyer par courriel!

Devenu gratuit en raison de la faillite de son éditeur, Insync est un logiciel de synchronisation de données puissant et très pratique pour organiser efficacement ses sauvegardes semi-automatisées. En 3 clics, une fois par semaine, vous synchronisez le contenu d’un dossier ou d’une partition source vers votre dossier de backup destination.

6.2 – L’ installation d’un logiciel de récupération de données

Comme nous l’avons déjà précisé, lorsqu’une perte logicielle survient, il n’est pas recommandé d’installer un nouveau logiciel sur son disque dur, ce qui pourrait venir écraser les données à récupérer. Une bonne habitude est donc d’installer un logiciel de récupération de données avant qu’un problème se manifeste ! Ou bien de l’installer sur un autre ordinateur et de venir ensuite brancher « en esclave » ou en prise USB sur ce dernier notre disque dur incriminé.

6.3 – Sauvegarder ses données sur une partition à part

Il peut être une bonne idée de partitionner son disque dur et de sauvegarder ses données importantes sur une partition qui n’est pas la partition primaire. Le but étant, encore une fois, de diminuer l’écriture de données qui pourrait venir écraser le fichier à récupérer. D’avoir ses données importantes sur une partition à part permet également de pouvoir installer un logiciel de récupération sur une autre partition.

Une solution semblable mais plus coûteuse est l’utilisation de deux disques durs séparés.

Dans le Gestionnaire de Disques sur Windows (capture), Linux ou Mac, partitionnez votre disque dur en plusieurs partitions distinctes pour y stocker vos données selon leur nature (SYSTEME, TRAVAIL, DONNEES, SAUVEGARDE…). En cas de crash-disk vos données seront plus facilement récupérées avec toute l’arborescence qui commence à la racine de chaque partition.

6.4 – Protéger son ordinateur

L’installation d’un antivirus est, sans grande surprise, un moyen efficace de vous protéger contre d’éventuels virus qui pourraient attaquer vos données. Il est important de mettre à jour son antivirus régulièrement pour qu’il soit en mesure de reconnaître les plus récents.

L’utilisation d’un pare-feu (firewall) est aussi une bonne idée. Il pourrait s’avérer utile pour bloquer une intrusion sur votre ordinateur qui pourrait se solder par l’effacement de certaines données.

Une composante physique qui peut éviter de perdre des données est l’ASI (Alimentation Sans Interruption ou UPS en anglais) qui procurera assez de courant, en cas de panne électrique, pour que vous soyez en mesure de sauvegarder vos données avant d’éteindre l’ordinateur.

Un dernier point très important pour protéger son ordinateur est de faire les mises à jour de son système d’exploitation régulièrement (Les fameuses « Windows update » dans le cas de Windows). Cela assure que le système d’exploitation est le plus stable possible.

Les disques durs en quelques chiffres

Un disque dur est beaucoup plus fragile qu’on ne pourrait le croire. Nous vous suggérons de le remplacer tous les 3 ans par un neuf, au-delà le risque de panne est supérieur à 50%.

5

Ans: Durée de vie moyenne d’un disque

15

% : Taux moyen de panne par année

5

Cm : hauteur de chute pouvant être fatale

15

Microns : espace entre un plateau et sa tête de lecture

Photos récupération de données

Jetez un coup d'œil sur notre galerie de photos en lien avec la récupération de données!

Back To Top